5 ans déjà que je me bat contre mes attaques de panique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

5 ans déjà que je me bat contre mes attaques de panique

Message  sonia86 le Sam 12 Juil - 16:41

Elle est arrivée dans ma vie il y a 5 ans déjà, je m'en souviens comme si c'était hier. Elle m'a sortie de mon sommeil, je me suis réveillée avec cette envie de vomir, ce que je n'ai pas tardé à faire. J'avais chaud, très chaud. J'ai croisé mon reflet dans ce petit miroir de ma salle de bain, j'étais blanche, si blanche. J'en ai eu peur. Je me faisais penser à ces photos en noir et blanc de mauvaise qualité qu'ont nos grands parents. Et puis sans que j'aie le temps de m'en rendre compte, je tombais sur le carrelage froid de mon studio, et c'est quelques minutes plus tard que j'ai réouvert les yeux. Ma tête me faisait mal, j'étais là, allongée, le corps tremblant, seule, perdue. Je me suis relevée doucement pour rejoindre mon lit. J'ai remonté ma couverture, fermé les yeux, puis me suis endormie, il était alors 2h du mat'.

4h, je suis réveillée par mon corps qui me brûle entièrement. De la tête aux pieds ma peau me brûle, j'ai chaud, très chaud. Je tremble, j'ai peur. J'ai la tête qui tourne violemment, pourtant je suis dans le noir. J'ai cette impression que je suis en train de tomber, pourtant je suis allongée. J'allume la lumière qui m'agresse, mes mains tremblent tellement. J'allume ma tv, en me disant que ça va passer, qu'en me concentrant sur autre chose ça va se calmer. Mais toujours cette sensation horrible de vertige, ma peau qui me brûle comme une couverture de feu. J'ai l'impression que je suis en train de mourir, je ne sais pas ce qui se passe.

4h30..... je souffre, j'ai mal partout, je ne contrôle plus rien. Je ne tiens plus, j'appelle le samu.....qu'est ce que je vais leur dire? ça décroche, je pleure, j'explique ce qui se passe, je donne mes coordonées....je panique.....la personne que j'ai en ligne me demande d'aller ouvrir à clé ma porte tout en restant au téléphone, j'exécute. "Le samu va arriver, allongez vous". Mais je ne peux pas m'allonger, ça tourne. Les minutes me paraissent des heures, j'ai pour interdiction de raccrocher mais je n'ai même plus la force de tenir mon téléphone. Je les entends, ils arrivent, enfin.

"Que se passe t'il?" me dit cette jeune femme qui s'assoit à mes côtés, pendant que son collégue regarde mon appartement à la recherche d'indices.....Alors je raconte...."Vous avez consommé des drogues? de l'alcool?". Bien sur que non.....elle ne le dit pas mais ne me croit pas. "Vos pupilles sont dilatées, vous êtes blanche, votre visage est très chaud. On va y aller." Et voilà, mon baptême de promenade en camion de samu....

On arrive aux urgences, je suis reçue assez rapidement. On m'examine et les questions repartent de plus belle "Vous avez pris des drogues? vous avec bu? fumé quelque chose?".....mais merde, qu'est ce qui se passe? "on va vous faire une prise de sang et puis des examens cardio je sais pas quoi......" Examens finis, on me dit de me reposer et on me laisse seule. Je ferme les yeux.....et c'est reparti, je vomis, j'ai chaud, ça me brûle.....

6h, mes symptômes sont finis, ça s'est calmé. Je m'endors je crois......

9h, un médecin que je n'avais pas encore vu vient me voir. Il me demande comment je vais, ce qu'il s'est passé. Il me pose plein de questions, sur ma vie d'étudiante, sur mes parents, sur ma vie sentimentale. Et puis je crois comprendre "Je n'ai rien c'est ça?". "Non vous n'êtes pas malade, il n'y a rien à signaler sur vos examens. Vous venez de faire une très violente attaque de panique." Une quoi? mais de quoi me parle t'il????

Il m'aura fallu du temps pour comprendre ce que mon corps avait voulu me dire cette nuit là. Il me disait "stop". Je me voulais être une fille forte, surmontant tout, sans faiblesses, mais les événements restaient en souffrance au fond de moi, et ce stress que je m'infligeais, mon corps, lui, n'en voulait plus. Aujourd'hui, presque 5 ans plus tard, elles sont toujours la, au fond de moi, à guetter le moindre relâchement. Ces fameuses drogues appelées médicaments semblent réussir à laisser à mon corps du répit....mais ce n'est pas fini je le sais bien.


En 5 ans, 3 balades en samu ,
En 5 ans, des journées de cours et de boulot manquées,
En 5 ans, des nuits tourmentées,
En 5 ans, des gens effrayées par mes crises,
En 5 ans, des centaines de gellules avalées,
En 5 ans, des heures à tenter d'expliquer,
En 5 ans, des heures de douleurs,

En 5 ans, j'ai plus appris sur moi qu'en 18 ans d'existence.

sonia86

Messages : 2
Date d'inscription : 12/07/2008
Age : 32
Localisation : Châtellerault (86)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum